AccueilBlogFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Poète

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Melow
Coordonnateur Rôliste
avatar

Féminin Nombre de messages : 699
Age : 23
Date d'inscription : 17/07/2011

Personnages RP
Pseudo: Vasariah
Pseudo : Lirsha
Pseudo :

MessageSujet: Poète   Ven 22 Mar - 20:41

Poète. Parle moi de toi, parle moi d’émoi.
Fais disparaître l’agonie qui est en moi.
Au soir des illusions qui se dressent et nous blessent,
Tu troubles la quiétude de mon âme en détresse.

Tes paroles étaient tiédeur, quand la solitude m’était douleur.
Mais auprès de toi s’envolaient toutes mes peurs.
Ensemble, nous avons dansé la ronde de notre ivresse,
Dans ce monde où tes mots sont à jamais caresses.

A présent tu m’enlaces, mais moi je suis lasse,
Et peu à peu l’harmonie de nos sens passe.
Désormais, il n’y a plus que l’impasse de nos rêves
Et mes angoisses. Sans nul perspective de trêve.

Je t’en prie, blesse moi. S’il te plait, laisse moi
Me noyer dans le dépit, m'enfuir dans cette voie.
J’ai hurlé mon espoir, j’ai pleuré ma rancœur.
Avec douceur tu as dilapidé mon cœur.

Poète, mon ombre, mon âme, je sombre.

_________________
Larmoyant Larmoyant En attente de la bannière qu'Aillas m'a promis il y a 5 ans 1/2 Larmoyant Larmoyant


Dernière édition par Melow le Mer 26 Aoû - 20:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
dale cooper

avatar

Masculin Nombre de messages : 7652
Age : 39
Date d'inscription : 08/09/2008

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo : ▲
Pseudo :

MessageSujet: Re: Poète   Ven 22 Mar - 21:38

pas mal...





Non sérieux !

comment te dire, je suis un affreux moch médisant et un enfoiré de sophrologue ! Quand j'ai vu "poème de Vasariah" je me suis préparé psychologiquement à "affronter" le texte, ne sachant pas trop ce que j'allais y trouver.

Et puis j'ai commencé à lire :

Citation :
Poète. Parle moi de toi, parle moi d’émoi.
Fais disparaître l’agonie qui est en moi.
Ah ok d'accord, du lyrique à la noix. C'est gentil, c'ets vu et revu et c'ets tout plat.

Et puis il y avait

Citation :
Au soir des illusions qui se dressent et nous blessent,
Tu troubles la quiétude de mon âme en détresse.
une vraie musique là-dedans. Je sais, je reconnais ses syllables qui glissent et s'enroulent avec volupté dans l'imaginaire. Ca chatouille sous les allitérations, c'ets cristalin comme une rose de verre (oui j'aime les roses de verres, même si c'est kitsch !)

Bon de façon plus pragmatique :

c'est cliché, mais la poésie de toute manière C'ETS l'art du cliché !
Il y a quelques formulations qu'on sent un peu forcée, comme un trait un peu trop appuyé, pas encore tout à fait naturel, mais en tout cas ça sent vraiment la sincérité et la candeur fraîcheur.

Exemples :

Citation :
A présent tu m’enlaces mais moi je suis lasse,
Et peu à peu l’harmonie de nos sens passe.
ces deux vers manquent de puissance. J'aurai du mal à te l'expliquer, mais c'est plus un ressenti qu'autre chose.
A mon avis c'ets dans le choix de certains mots :

A présent / mais moi je
Et peu à peu / sens passe

Ce sont de petits mots trop passe-partout, trop concret et commun mais qui pourtant prennent beaucoup de place du fait du format réduit de la poésie. La fin en "sens passe" est sur une pente descendante dans le rythme. Le mot "harmonie" est fort tant dans le sens (et son champ) que dans sa prononciation : le vers tombe très vite juste après. C'est aussi peut-être du fait de la pauvreté du "et peu à peu" et du trop de "ss" mal calibré "SenS paSSe" (tu vois ils glissent pas tout à fait avec homogénéité).

Bon bref je me perds en petits détails insignifiants alors que j'ai kiffé en vrai !


pas mal...




Revenir en haut Aller en bas
http://dvb96.over-blog.com/
Axel & Anders

avatar

Féminin Nombre de messages : 1017
Age : 23
Localisation : Dans ton coeur
Date d'inscription : 13/12/2012

Personnages RP
Pseudo: Jésus
Pseudo : Vincent Bidalère
Pseudo : Eric Couyalère

MessageSujet: Re: Poète   Sam 23 Mar - 14:18

Tu m'as doucement bercé, l'espace d'un court instant, avec tes mots, simples mais tombant avec justesse.

Juste :

Citation :
A présent tu m’enlaces mais moi je suis lasse,
Et peu à peu l’harmonie de nos sens passe.

Trop facile peut-être ? Mais pourquoi pas finalement ? Bizarrement mon esprit repousse ces deux vers, ils ne semblent pas coller avec le reste. Néanmoins c'est un très beau poème et je te remercie de l'avoir partagé !

Spoiler:
 

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Melow
Coordonnateur Rôliste
avatar

Féminin Nombre de messages : 699
Age : 23
Date d'inscription : 17/07/2011

Personnages RP
Pseudo: Vasariah
Pseudo : Lirsha
Pseudo :

MessageSujet: Re: Poète   Dim 24 Mar - 15:32

Tout d'abord, merci les gars d'avoir pris le temps de commenter, ça fait toujours plaisir ! Heureux

Dav tu es un affreux moch médisant et un enfoiré de sophrologue ! Coeur Coeur Coeur
Sinon pour répondre à tes remarques :

Citation :
A présent tu m’enlaces mais moi je suis lasse,
Et peu à peu l’harmonie de nos sens passe.

Comme toi ce vers m'a dérangée mais même en le retournant dans ma tête je n'ai pas bien su l'améliorer... >.<
Je le retravaillerais encore donc si amélioration il y a, je vous en ferais part Heureux

Merci LIS =)

_________________
Larmoyant Larmoyant En attente de la bannière qu'Aillas m'a promis il y a 5 ans 1/2 Larmoyant Larmoyant
Revenir en haut Aller en bas
Goldmund

avatar

Masculin Nombre de messages : 2123
Age : 29
Localisation : Plus loin qu'ailleurs
Date d'inscription : 23/12/2007

MessageSujet: Re: Poète   Jeu 28 Mar - 12:31

Quelques remarques pratiques, dans le désordre :

- On évite les hyperboles (exagérations) à tout bout de champ ; faire de la poésie, c’est trouver le mot juste, pas en faire des tonnes sous prétexte que c’est plus joli. On n’a pas besoin de nous parler « d’agonie » dès le second vers, sinon, tout ce que tu pourras nous dire ensuite ne pourra qu’être « faible » en comparaison, et comme décoloré par cette entrée en matière qui place déjà haut la barre de la douleur. Un poème, c'est un organisme vivant, mouvant, il doit progresser et non pas seulement se répéter ; il faut savoir ménager ses effets.

- Jouer avec les sons, c’est bien, mais attention aux rapprochements faciles et aux lourdeurs de style, qui donnent l’impression d’un énoncé ânonnant. De manière générale, tu en as beaucoup trop fait, et tu as surtout mal amené ces jeux d’échos, donnant l'impression parfois que ton poème n'a pas d'autre raison d'être que d'enchaîner - au hasard - des rimes internes et externes :

Citation :
Au soir des illusions qui se dressent et nous blessent,
Tu troubles la quiétude de mon âme en détresse.

Ou encore :

Citation :
A présent tu m’enlaces mais moi je suis lasse,

C'est plus grave encore lorsqu'un jeu de sonorité produit un effet de comique involontaire (ce qu'on appelle kakemphaton), comme dans ce vers qui a un petit côté "spice di connasse" :

Citation :
Poète. Parle moi de toi, parle moi d’émoi.

Poaite, parle moi dé moi.

De manière générale, il faut se méfier de la rime plate (aa, bb) qui casse facilement le dynamisme d’une écriture en lui donnant quelque chose de binaire.

- Attention (encore) au potentiel comique de certains choix stylistiques. La suppression du déterminant devant un nom abstrait est un archaïsme propre à la langue classique ; si rien n’empêche a priori de l’utiliser, il faut le faire avec prudence et parcimonie, pour ne pas tomber dans le déballage un peu vide :

Citation :
Tes paroles étaient tiédeur, quand la solitude m’était douleur.

Il faut toujours s'efforcer de maintenir un certain équilibre dans les effets, pour ne pas que la dramatisation du discours tombe dans l'exagération et le systématisme : un bon mot, pour briller, a besoin qu'un peu de silence se fasse autour de lui.

- Je sais que je donne l’impression d’avoir des idées fixes, mais on ne le répètera jamais assez : se garder des lieux communs et des stéréotypes d'écriture, qui vous dégoulinent tout faits du stylo. Du genre :
Citation :

Mais auprès de toi s’envolaient toutes mes peurs.

Sur ce point, je suis aussi intraitable que Ponge : rien n'est plus important en écriture que "l'art de résister aux paroles" - "Rhétorique", Les Proêmes. Ce n'est qu'ainsi qu'on arrête de répéter ce que disent les autres et que l'on commence à parler pour soi.

- Une rime doit être motivée, il ne faut pas écrire n'importe quoi - entretenant un rapport plus ou moins ténu au pathétique et aux grands sentiments - juste pour obtenir un retour de sonorité ; or ce poème donne parfois l’impression que c’est le dictionnaire des rimes et non le poète qui a décidé de l’histoire que tu allais nous raconter ; l'on a le sentiment que tu assistes, extérieur, impuissant, à la rédaction de ton propre écrit ; que tu subis la langue davantage que tu ne la domptes. Je cite ce vers parmi d’autres, où la « voie » arrive un peu comme un cheveu sur la soupe.

Citation :
Je t’en prie blesse moi, s’il te plait laisse moi
Me noyer dans le dépit, fuir dans cette voie.

- Le « dissido », c’est comme ça que l’on appelle la tendance du poète à se « dédoubler » dans son écriture pour exprimer des sentiments et des tentations contradictoires, c’est aussi quelque chose qui est vieux comme le monde. Je ne dis pas que tu n’as pas droit d’y toucher, mais quand on passe « après », on est obligé de faire preuve d’une certaine subtilité, or ta façon d’émonder les paradoxismes, en en mettant un à chaque vers, a tout de même quelque chose d’un peu « bourrin » :

Citation :
Je t’en prie blesse moi, s’il te plait laisse moi

Même chose : l’emphase hugolienne et l’appel récurrent au « Poète », c’était déjà passablement vieux jeu dans la seconde moitié du 19e et ça donne la désagréable impression d'un classique mal digéré. Je sais que la poésie joue de son côté intemporel, mais il faut quand même savoir composer avec les sensibilités de son époque, sans quoi on risque de tomber dans le faux et le plagiat.

Bon, pas mal de choses ont été dites. Surtout, essaye autant que possible de ne pas prendre "mal" (c'est-à-dire personnellement) les remarques que je te fais : j'analyse comme en démonte une mécanique, c'est mon job : je ne le fais absolument pas pour te blesser ou pour me faire mousser. Si j'écris ce commentaire, c'est parce qu'il me semble que sur pas mal de points, tu es un peu "vert", et que tu pourrais facilement t'améliorer à condition de cerner précisément ce qui peut coincer avec tes lecteurs. C'est une manière - assez tordue, j'en conviens - de compliment. Si tu t'intéresses à la poésie "mélodique", avec beaucoup de jeux sur les sons, essaye de lire les poèmes de Chikoun, il fait ça plutôt bien en principe.
Revenir en haut Aller en bas
Melow
Coordonnateur Rôliste
avatar

Féminin Nombre de messages : 699
Age : 23
Date d'inscription : 17/07/2011

Personnages RP
Pseudo: Vasariah
Pseudo : Lirsha
Pseudo :

MessageSujet: Re: Poète   Jeu 28 Mar - 20:04

Merci Goldmund pour ton commentaire détaillé, il va bien m'aider !

Je vais prendre le temps pour le relire, et j'essaierai de te répondre dès que j'en aurais un peu plus. Heureux

_________________
Larmoyant Larmoyant En attente de la bannière qu'Aillas m'a promis il y a 5 ans 1/2 Larmoyant Larmoyant
Revenir en haut Aller en bas
Cocoon
Rôliste
avatar

Masculin Nombre de messages : 985
Age : 27
Localisation : Dans 14 plans stellaires en simultané
Date d'inscription : 26/12/2010

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo :
Pseudo :

MessageSujet: Re: Poète   Ven 29 Mar - 0:33

Comme je te le disais en Off, tout comme dvb, ton poème m'a surpris, agréablement surpris. Classique dans la présentation, un fond bien triste que je ne te connaissais pas.

Mais tu as su amener des images simples mais efficaces pour transmettre ton message.

Sur la forme en elle même, je n'ai rien à dire, je n'ai pas vu de fautes en parcourant ces lignes (ce qui n'est pas de la plus simple évidence)

Quant au reste, je pense que goldmund t'a donné assez de matière à retravailler comme ça sans que j'en rajoute en plus.

Bel essai, ça fait plaisir de lire un de tes textes, pour une fois ^^ continues !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Lumeï
Coordonnateur Rôliste
avatar

Féminin Nombre de messages : 556
Age : 27
Date d'inscription : 06/11/2009

Personnages RP
Pseudo: Mielle/Miel
Pseudo : Lumeï
Pseudo : Mluïe

MessageSujet: Re: Poète   Dim 31 Mar - 14:45



"- Tu veux la réponse du Savant ou celle du Poète ?"

La réponse du Poète.


Le Poète marche en quête de couleurs.
Marche sur les étoiles tombées du ciel aux heures où les humains ont refermé leurs paupières.
Sombre. Sombre dans le sommeil qui éclate les pensées.
Sombre. Comme la lumière qui s'effleure des ombres.
Le Poète a ramassé une étoile qui s'était endormie dans l'eau.
Tombée du ciel. Lorsque tes lasses angoisses étreignaient ton âme, un peu.
Tombée du ciel, l'étoile réveillée dans les mains du Poète te sera d'évidence offerte.
A faire luire les cheveux de lumière.
A faire sourire les angoisses qui blaguaient. Elles se retournent en instant, en un murmure, en un coup de vent.
Et ton étoile offerte, par le Poète-sourire, fera briller tes yeux.
Fera briller tes yeux.
Car
Le Poète marche en quête de couleurs.





Que tes mots deviennent flots.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Poète   

Revenir en haut Aller en bas
 
Poète
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Connelly, Michael] Jack McEvoy - Tome 1: Le poète
» Quand Un Poète Meurt
» Lettre à un ami poète
» Un poète au coeur simple
» Etre un poète vivant !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ter Aelis - Le Forum :: Wilwarin, Métropole Littéraire :: Poésies-
Sauter vers: