AccueilBlogFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'Astre du Matin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Drystan
Rôliste
avatar

Masculin Nombre de messages : 3758
Age : 24
Localisation : A l'Ombre du Chêne
Date d'inscription : 23/12/2007

Personnages RP
Pseudo: L'Histoire
Pseudo : Le Kaessendryn
Pseudo :

MessageSujet: L'Astre du Matin   Ven 3 Jan - 18:35

Introduction:
 

Sur l’écume de nos esprits tourmentés naviguent les Souvenirs. Confusion, rêves, idéaux. D’un coup unique, subtil et puissant, ils plongent en nos âmes, retournent nos pensées. Nous nous extirpons du carcan quotidien et, emportés par le souffle des anges, nous revenons en d’autres temps, en d’autres lieux. Là où nous fûmes, là où nous vécûmes. Là où nous songeâmes aux dons de l’avenir qui, nous l’espérions, seraient à l’égal de ce passé somptueux qui nous fut offert. Lorsque la Vie s’incarne tel un entrelacs de répétitions, d’échos et de banalités, nos regards vides s’égarent dans l’horizon. D’aucuns n’y verraient rien, si ce n’est le reflet de l’océan, la splendeur d’un ciel brumeux et, distant, l’astre du matin, recouvrant l’infini de ses rais étincelantes. Mais nous, nous percevons ces voiles ancrées dans les eaux. Nous voyons le vent qui les gonfle, volage compagnon de ces rêves d’aventure. Et, en ce soleil grandiose, nous voyons celui qui fut notre havre, notre demeure et notre autrefois, Phébus.

L’astre n’est plus qu’un fil suspendu à l’horizon.
Fil qui s’étend, tremble et s’incarne, puis se rompt.
Ses éclats fugaces tracent des voiles de mystère,
Trésors de lumières aux reflets légionnaires.  

Les tempêtes tournoient, s’envolent et dansent.
Leurs embruns emplissent ces vagues paisibles.
Eclat d’éléments, monarques d’argent et romances,
Cœur liés ; Vaisseau qui tournoie ; Univers invincible.

Foc et brigandine deviennent spectres sous ces cieux,  
L’écume, défaite, s’incline et choit devant ce Dieu,
Lui qui règne sur brumes, océans, mers et rivières,
Phébus à la fière proue, flèche d’acier ; cristal d’éther.

Que d’épopées nous vécûmes d’autrefois, sous l’égide de ce Prince. Ses voiles devinrent parures, sa coque, armure. Il fut le destrier chevauchant les langueurs océanes, régent de myrte et d’acier dominant l’immensité. Je me souviens des vents hurlant, griffant, déchirant les mers sans pouvoir triompher d’un roi. Et d’un voilier brillant tel l’étoile ceinte de chaos. Je n’étais qu’un regard perdu. Sous mes yeux, les déferlantes devenaient citadelles aquifères, elles qui enlaçaient de leurs ombres ce noble seigneur. Lui n’en avait cure. Equilibriste, son fil était une crête et sa Fin, le néant. La vie l’avait fait danseur. Chaque pas en annonçait un autre, plus grand, plus majestueux.

Le temps s’égrène. Un cliquetis irrégulier marque les instants. Il oscille en cette inconstance oiseuse qu’est celle du dysfonctionnement et de l’irréalisme. Il est là. Il ne l’est plus. Ses échos se répercutent jusqu’aux confins de l’Univers. Un battement. Les tempêtes naissent. Un battement. Les tempêtes grandissent. Chaque imperfection amplifie le chaos. Et le chaos se nourrit. Tel un Gargantua maudit, il dévore la quiétude et vomit la fureur. Ses hurlements deviennent le terreau d’immatérielles colères. Et, de leur giron, viennent ces mers abruptes, dévastées, que seul un monarque aux pouvoirs par Dieu accordé saurait tempérer. Lui, où la paix. Que le battement s’étiole, que le silence vienne et alors, les océans oublieront cette folie. L’abrupt deviendra rondeur et la fureur, douceur. Telle sera l’heure d’un royaume paisible, que seul troublera l’éclat des étoiles. Celles-là même qui emplissaient l’infini d’une belle lueur, souffle d’espoir en nos cœurs racornis.

Elles étaient tels ces anges venus des domaines idéaux qui poussent par delà la noirceur ; De ces landes s’abritant sous un manteau de ténèbres afin que nul ne puisse contempler leur splendeur, à l’exception de ces marins égarés qui, au détour d’une nuit sans lune, observaient la quintessence des constellations. En ces instants, elles étaient là, innombrables, parsemant l’infini de ces nuances grandioses que sont celles de la beauté. De l’albâtre à l’azur, virevoltaient ses nébuleuses lointaines. Parfois, l’un de ces anges quittait ses landes célestes afin d’arpenter notre monde, sous l’aspect d’une traînée d’or et de lumière. Et nos esprits l’accompagnaient en cette chute, souhaitant silencieusement que ces instants jamais ne cessent.

L'Hymne de l'océan fut alors entonné et nous l'entendîmes sur chacune des mers que nous arpentâmes, accompagné par cette ode aquatique aux éclats immortels. L'écume caressant la coque de notre navire, nous contemplions ces immensités d'azur. Leur faune volage bondissait parfois à nos cotés. Dauphins, poissons et baleines, merveilleux compagnons d'aventure qui, caracolant entre les vagues, vendaient de ces mondes éphémères que nous ne pûmes enlacer. Des royaumes où l'euphorie est une loi, l'avenir une illusion et la vie une joie. Sanctuaires de créatures marines qui ne vivent qu'au présent et en oublient le passé. Mais, lorsque nous rejoignîmes les cotes et, avec elles, la civilisation, ces univers qui nous entourèrent devinrent tout autres.  

Après la splendeur aquatique, nous n'aurions pu voir en nos pairs que les reliquats déliquescents d'une société en perdition, ceux la même qui vivaient de cette arrogance conférée par l'argent, le pouvoir et la puissance. Et nous les rencontrâmes, ces pirates de l'âme, ces requins dévorants eux mêmes dévorés par la cupidité. Mais ils ne furent pas seuls. Sous l'égide des quiétudes marines, nous avions appris à ouvrir nos esprits, à voir au delà du voile. Et parce que nous sûmes les reconnaître, nous approchâmes quelques cristaux d'humanité, de splendeur et de beauté. Des hommes, tels qu'ils furent autrefois, en ces temps où le poison n'avait pas encore dévoré nos âmes. Que de hérauts magnifiques nous serrâmes alors dans nos bras, les appelant frères ! Car tels sont les véritables princes de notre ères : ces esprits simples, purs, que protègent des armures de sagesse. Ce sont eux qui, de leurs mots doux et de leurs superbes promesses, tracèrent dans les ténèbres une étincelle de clarté. Dignes chevaliers du vingt-et-unième siècle juchés sur leurs montures d'espoir, ils galopèrent dans notre sillage jusqu'à que celui-ci ne soit plus que lumière. Et lorsque qu'elle fut, le vaisseau s'envola. Porté par les consciences d'un millier de penseurs, il remonta la route des anges ; devint l'un des seigneurs du firmament. Ainsi naquit celui qui rompt tristesses et chaos de ses rais : Phébus, l'Astre du Matin.


Dernière édition par Drystan le Lun 27 Jan - 19:50, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mike001
Coordonnateur Littéraire
avatar

Masculin Nombre de messages : 2663
Age : 17
Localisation : West Coast ; Phare Ouest
Date d'inscription : 26/09/2010

Personnages RP
Pseudo: Mike le Fremen
Pseudo : Hannibal Smith
Pseudo : Davy et Mickey

MessageSujet: Re: L'Astre du Matin   Dim 5 Jan - 20:06

Drystan a écrit:


Nous nous extirpons du carcan quotidien et, emporté par le souffle des anges [...]

Emportés. Gardien j'ai noté que tu faisais régulièrement cette faute qu'est l'oubli d'accorder le participe passé (; 

J'ai une question : pourquoi ne pas faire rimer les vers de la première strophe du poème à l'instar de ceux des deux suivantes ?

_________________
DÂdädâîsme.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.korea-dpr.com/
Drystan
Rôliste
avatar

Masculin Nombre de messages : 3758
Age : 24
Localisation : A l'Ombre du Chêne
Date d'inscription : 23/12/2007

Personnages RP
Pseudo: L'Histoire
Pseudo : Le Kaessendryn
Pseudo :

MessageSujet: Re: L'Astre du Matin   Dim 5 Jan - 20:25

Navré, une erreur d'inattention de ma part - et une petite faute récurrente. Ce n'est pas que ne sache pas faire l'accord, c'est juste qu'il ne me saute pas aux yeux quand je me relis ><. Pour la rime, je ne la trouvais pas sur le coup. Et j'y ai réfléchi assez longtemps. Mais j'en ai maintenant une qui, à la sonorité, me semble agréable - après, je prononce parfois les mots bizarrement, alors... De fait, j'ai corrigé. J'ai aussi rajouté deux nouveaux paragraphes.
Merci pour ton commentaire.
Drystan.
Revenir en haut Aller en bas
Cassiopée
Héliaste
avatar

Féminin Nombre de messages : 9868
Age : 59
Localisation : Les pieds sous l'eau, la tête au delà des étoiles.
Date d'inscription : 05/01/2008

Personnages RP
Pseudo: Cassiopée
Pseudo : Maelun
Pseudo : Lucia

MessageSujet: Re: L'Astre du Matin   Dim 5 Jan - 22:57

Je trouve ton texte très beau.

Je n'ai rien envie de dire d'autre pour le moment.


Ah si ! Pourquoi "l'Astre du Matin" ? J'y lis bien plus.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Lilith
Littéraire et rôliste
Littéraire et rôliste
avatar

Féminin Nombre de messages : 2638
Age : 28
Localisation : Intermédiaire.
Date d'inscription : 04/05/2008

Personnages RP
Pseudo: Lilith
Pseudo : Erylie
Pseudo : Madalyn

MessageSujet: Re: L'Astre du Matin   Lun 6 Jan - 19:34

Je trouve ça intéressant, même si je ne retrouve pas dans le texte ce que tu entends nous dire dans le spoiler. A part que tu rends cette traversée une épopée incroyable ^^

J'ai particuluièrement accroché à ce paragraphe, qui est pour moi le meilleur.

Que d’épopées nous vécûmes d’autrefois, sous l’égide de ce Prince. Ses voiles devinrent parures, sa coque, armure. Il fut le destrier chevauchant les langueurs océanes, régent de myrte et d’acier dominant l’immensité. Je me souviens des vents hurlant, griffant, déchirant les mers sans pouvoir triompher d’un roi. Et d’un voilier brillant tel l’étoile ceinte de chaos. Je n’étais qu’un regard perdu. Sous mes yeux, les déferlantes devenaient citadelles aquifères, elles qui enlaçaient de leurs ombres ce noble seigneur. Lui n’en avait cure. Equilibriste, son fil était une crête et sa Fin, le néant. La vie l’avait fait danseur. Chaque pas en annonçait un autre, plus grand, plus majestueux.

Quant au poème, agréablement placé, la fin me gène.

Les tempêtes tournoient, s’envolent et dansent.
Leurs embruns emplissent ces vagues paisibles.
Eclat d’éléments, monarques d’argent et romances,
Cœur liés ; Vaisseau qui tournoie ; Univers invincible.

Foc et brigandine deviennent spectres sous ces cieux,
L’écume, défaite, s’incline et choit devant ce Dieu,
Lui qui règne à la fois sur brumes, mers et rivières,
Phébus à la fière proue, flèche d’acier ; cristal d’éther.

Les deux vers en gras me semblent un peu faible par rapport aux autres et interrompent la fluidité de l'ensemble. Je trouve. C'est très subjectif bien sur Heureux

_________________
Il y a en toi le gâchis d'un soleil qui sommeille, plusieurs fois, on t'a dit : "Révèle".

I believe in you.

Vitrine de Lilith
Revenir en haut Aller en bas
Axel & Anders

avatar

Féminin Nombre de messages : 1017
Age : 23
Localisation : Dans ton coeur
Date d'inscription : 13/12/2012

Personnages RP
Pseudo: Jésus
Pseudo : Vincent Bidalère
Pseudo : Eric Couyalère

MessageSujet: Re: L'Astre du Matin   Mer 22 Jan - 13:08

Citation :
Les tempêtes tournoient, s’envolent et dansent.
Leurs embruns emplissent ces vagues paisibles.
Eclat d’éléments, monarques d’argent et romances,
Cœur liés ; Vaisseau qui tournoie ; Univers invincible.

Foc et brigandine deviennent spectres sous ces cieux,
L’écume, défaite, s’incline et choit devant ce Dieu,
Lui qui règne à la fois sur brumes, mers et rivières,
Phébus à la fière proue, flèche d’acier ; cristal d’éther.

Je trouve que le "à la fois" fais tâche dans ce vers, et dans la poème en général. En faites, j'ai l'impression que tu perds en puissance dans la seconde strophe.

Citation :
Phébus à la fière proue, flèche d’acier ; cristal d’éther.

Ce vers quand à lui est magnifique, prenant. Je l'ai relu de plusieurs manières, et je le trouve toujours aussi beau, on ressent toutes la splendeur du bateau.

Citation :
Un cliquetis irrégulier marque les instants. Il oscille en cette inconstance oiseuse qu’est celle du dysfonctionnement et de l’irréalisme.

Un peu lourd par rapport au reste du paragraphe.

Citation :
Elles étaient tels ces anges venus des domaines idéaux qui poussent par delà la noirceur ; De ces landes s’abritant sous un manteau de ténèbres afin que nul ne puisse contempler leur splendeur, à l’exception de ces marins égarés qui, au détour d’une nuit sans lune, observaient la quintessence des constellations. En ces instants, elles étaient là, innombrables, parsemant l’infini de ces nuances grandioses que sont celles de la beauté. De l’albâtre à l’azur, virevoltaient ses nébuleuses lointaines. Parfois, l’un de ces anges quittait ses landes célestes afin d’arpenter notre monde, sous l’aspect d’une trainée [traînée] d’or et de lumière. Et nos esprits l’accompagnaient en cette chute, souhaitant silencieusement que ces instants jamais ne cessent.

Ce dernier paragraphe est magnifique, il est le digne représentant de l'ensemble de ton texte. J'apprécie le style, tu ne tombes pas dans la banale autobiographie comme tu le souhaites, ce qui rend encore plus puissante cette histoire.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Drystan
Rôliste
avatar

Masculin Nombre de messages : 3758
Age : 24
Localisation : A l'Ombre du Chêne
Date d'inscription : 23/12/2007

Personnages RP
Pseudo: L'Histoire
Pseudo : Le Kaessendryn
Pseudo :

MessageSujet: Re: L'Astre du Matin   Lun 27 Jan - 19:49

Merci pour vos commentaires. Je les ai pris en compte !
Désolé de ne pas avoir répondu plus tôt, je comptais avancer le WIP avant de le faire et, à présent, c'est chose faite. Je pense avoir fini le texte, je vous en laisse seuls juges - j'ai édité dans le premier post, comme toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Axel & Anders

avatar

Féminin Nombre de messages : 1017
Age : 23
Localisation : Dans ton coeur
Date d'inscription : 13/12/2012

Personnages RP
Pseudo: Jésus
Pseudo : Vincent Bidalère
Pseudo : Eric Couyalère

MessageSujet: Re: L'Astre du Matin   Mar 28 Jan - 10:22

Je trouve le texte très bien tel qu'il est maintenant. D'ailleurs, je pense que tu ne devrais pas trop le modifier, tu risquerais d'y perdre le côté personnel qui fait sont charme.

Pour te donner mon ressenti après une énième lecture, je me dis que tu as beaucoup de chance. Cette "aventure" semble t'avoir procuré beaucoup de plaisir, de bonheur oserais-je même ajouter. Il y a une part de fierté aussi, ce marin qui vogue sans que rien ne puisse l'arrêter. C'est ce genre d'histoire qui nous donnent envie de liberté. Être sur un bateau, c'est un semblant de celle-ci, et même si ce n'est qu'une infime partie de nous-même, nous ne pouvons qu'être conscient de cette force qu'est la liberté.

Un texte à savourer avec un bon chocolat chaud (ça aussi, c'est un semblant de liberté !).

Et merci pour le partage Clin d\'Oeil

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Drystan
Rôliste
avatar

Masculin Nombre de messages : 3758
Age : 24
Localisation : A l'Ombre du Chêne
Date d'inscription : 23/12/2007

Personnages RP
Pseudo: L'Histoire
Pseudo : Le Kaessendryn
Pseudo :

MessageSujet: Re: L'Astre du Matin   Lun 3 Fév - 22:45

Merci pour ton commentaire, L.I.S.
Bon, ce texte étant achevé, serait-il possible de le passer en bibliothèques - la plus appropriée. Je pensais à nouvelles, mais je ne suis pas sur.
Je vous remercie tous pour votre aide.
Revenir en haut Aller en bas
dale cooper

avatar

Masculin Nombre de messages : 7652
Age : 39
Date d'inscription : 08/09/2008

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo : ▲
Pseudo :

MessageSujet: Re: L'Astre du Matin   Mar 4 Fév - 0:51

Voilà qui est fait !


Le texte étant sorti de l'atelier où il a été travaillé en priorité sur sa forme, vous pouvez commenter à loisir le fond et donner vos impressions à Drystan.
Revenir en haut Aller en bas
http://dvb96.over-blog.com/
Grendelor
Rôliste
avatar

Féminin Nombre de messages : 3940
Age : 37
Localisation : Dans son coeur
Date d'inscription : 25/12/2007

Personnages RP
Pseudo: Grendelor
Pseudo : Lùthien
Pseudo : Pr. Lim

MessageSujet: Re: L'Astre du Matin   Dim 31 Aoû - 21:44

[effet Recueil]

Je me rends compte que je l'avais déjà lu, mais certainement pas dans sa forme aboutie. C'est une beau texte. On retrouve ton style, agrémenté de plus de légèreté que d'habitude. Au final, ça donne un texte un brin mélancolique, un brin aventureux, un brin grandiose. Un bon moment de plaisir donc. Merci.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://www.unsoufflededetente.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Astre du Matin   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Astre du Matin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Côte des Deux Amants, le matin, avec Annie et Danver
» Matin en Caroline du Sud
» Comment prendre des photos du soleil le matin ?
» SANS SOUCI EST MORT CE MATIN
» Matin calin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ter Aelis - Le Forum :: Wilwarin, Métropole Littéraire :: Nouvelles-
Sauter vers: