AccueilBlogFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Burning Man

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Axel & Anders

avatar

Féminin Nombre de messages : 1017
Age : 23
Localisation : Dans ton coeur
Date d'inscription : 13/12/2012

Personnages RP
Pseudo: Jésus
Pseudo : Vincent Bidalère
Pseudo : Eric Couyalère

MessageSujet: Burning Man   Sam 26 Avr - 13:02


C'est un récit douloureux. Pesant. Et pourtant, il est bon. Il représente à la fois l'amour et la haine. Il est spirituellement intouchable. Irrévocable. Ses décisions sont inconsciemment les nôtres, elles nous lient tous à la vie. Dans une semaine, le Burning Man lèvera ses bras pour la dernière fois. Digne divinité de l'Humain, il nous accompagnera dans la fin du monde. Oui, le soleil va brûler cette Terre. L'astre du jour est fatigué, et comme toutes choses, il n'est pas immortel. Nous brûlons de peur, mais nous sommes tellement impatients.

Quelques provisions d'eau et de nourriture dans cette caravane d'occasion, quelques vêtements et ma place pour le Burning Man. Un peu de stress, j'espère quelle roule encore. Combien de fois à telle déjà traversée le désert pour rejoindre l'être de feu ? La place est gratuite cette année, et nous sommes cent milliards. Un record. L'édition précédente en avait réuni à peine quatre-vingts mille. Nous ne savons plus les origines de cet événement mais nous oublions l'espace d'un instant d'une semaine qui nous sommes, et découvrons notre soi profond. Notre nature. Et ça fait du bien. Des gens partout, les rues sont pleines de musiques et de personnes déguisées aux couleurs infinies. Le temple est rempli en ce premier jour, la spiritualité du lieu est intense, désirable et submergé de calme, ce que nous recherchons tous au moins une fois lors notre passage. Le sable sur nos lèvres est une délicate caresse de dieu, et nous apprivoisons enfin le goût de la vie. Certains font l'amour, hurlant le plaisir à la face du ciel qui se cache timidement. Burning Man sent l'émotion atteindre ses yeux rubis, versant des étoiles de bonheur au monde. En touchant cette terre, les lumières divines fertilisent le sol d'émotions aussi intense que l'univers.

Mais qui est cet être que nous mettons au rang de dieu ? Doit-on y mettre une majuscule, comme s'il était une seule divinité ou devons-nous supprimer ce mot de notre vocabulaire ? Je ne suis pas croyant, mais je pense qu'il y a quelque chose de spirituel dans ce monde. Et bien que cette chose reste à jamais un mystère pour moi, je ne peux qu'être conscient de cette force. La recherche de soi est une recherche de son Burning Man, c'est entre autres la raison qui nous pousse à le vénérer tel une âme divine. S'asseoir et écouter parler notre esprit est une infime partie de ce que nous appelons le paradis. Nous passons trop de temps à nous tracasser en réfléchissant sans arrêt. Même après une difficile journée de travail, nous sommes incapables de véritablement nous ressourcer le cœur, l'âme et le corps. L'être de feu qui est en nous s'éteindra un jour, c'est inéluctable. Mais quelle puissance, quelle sympathie nous devrions tous ressentir face à la vie, devant chaque épreuve. Du bonheur à la tristesse, il n'y a qu'un pas, mais cela marche dans le sens inverse et c'est la toute la merveilleuse histoire de Burning Man. De la vie, c'est elle notre Dieu.

Un homme masse une femme qui est endormie, à l'ombre des rochers couleurs azur, tranchant avec le ciel déjà si bas. Le soleil est plus proche qu'hier, et il commence à faire chaud. Nous sentons la désespérance et le cri de l'agonie, mais nous sommes tellement heureux. Amour qui passe, je suis l'esclave d'un monde où il faut se battre comme dans les Saloons des Westerns. Un homme passe à cheval, soulevant une épaisse fumée derrière lui. Certains pleurent le sable dans leurs yeux, ils vident leur cœur à coups de plaisir ultime. Frissonnement ardent au coin de la braise de notre destin à jamais celé ! Je parle à ce couple, et ils me disent que le chef de la tribu des hommes à horloge va se marier à l'église de pain d'épice. Invité, je sais que la fête va être grandiose, et elle l'est. Échangeant les consentements, les amoureux s'embrassent devant une foule qui hurle à en perdre la cage thoracique. Les mariés trinquent à un amour qui sera éphémère ici, mais éternel au loin de tout là-bas. C'est la toute la beauté de notre Burning Man. La nuit est proche, ils le savent ces fous qui jamais ne reculent. Nous sommes merveilleux, personne n'est plus étincelant que nous à cet instant.

La nuit ressemble au jour, le soleil est tellement grand. Ironie certaine de ce petit plaisantin. Coquin. J'ai perdu ma chaussure, je suis nu pied maintenant, et c'est agréable de sentir le sable me chatouiller la plante. J'adhère au sacrifice de tous mes biens matériaux, futiles et totalement impossible ici. L'argent n'est plus, le monde est uni sous un même étendard : celui du partage. Brûle étincelle du fond de l'œil, viens rejoindre les astres qui t'attendent. Notre fardeau est le poids de notre Temple que nous ne pouvons transporter. Mais en celui-ci il n'y a plus de religions, nous sommes nos propres maîtres, notre propre Dieu. C'est la subtilité de Burning Man, il ne connait pas les mots rejet et différences. L'usage de la méchanceté est oublié. Le bien-être est à la hauteur du besoin, et nous sommes tous au même point : l'orgasme.

Notre peau nous brûle vivement, et nous devons nous protéger avant de perdre notre peau. Certains préfèrent ne pas bouger, profitant de la venue de nouveaux invités de Burning Man. Cet être qui ressort partout où nous nous trouvons. Il devra bientôt mourir par le feu, signifiant l'instant qu'il nous reste avant de le rejoindre de la même manière. J'aime la vie autant que je déteste détester. C'est un sentiment particulier de savoir que notre fin est proche, et que l'éternité sera dure à supporter. Les Dieux nous envient car nous sommes mortels. Tout est tellement plus beau lorsque nous le sommes, les instants méritent d'êtres vécus. Et nous vivons pour la première fois. Quelle tristesse dans toute cette euphorie divine. Je verse une larme d'amertume pour une vie d'angoisse débauchée. Les gens se réunissent autour de Burning Man qui ne lève pas encore les bras au ciel, comme une victoire après avoir traverser l'autoroute de la vie. Toujours premier sur la ligne d'arrivée, toujours le dernier sur le fil de l'infini déjà terminé. Tout est à recommencer. Tout autour de lui, un feu d'artifice vient exploser le ciel à coups d'une palette de couleurs. Versant une étoile, l'ultime, Burning Man lève enfin les bras aux cieux. Il gagne, dévoré par les flammes du puits du paradis. Le monde hurle plein poumons et plein cœur. Burning Man s'effondre en cendres, mais il est toujours présent, avec nous. Nous sommes heureux.

Ce sont toujours les dernières lignes les plus dures. La fin est proche, et le monde commence à trembler. De peur. D'inquiétude. De doute. Mais ça ne dure qu'un instant, car chacun à besoin de l'autre. Dans un dernier râle, nous choisissons de succomber ensemble dans le jardin d'Hadès. Ensemble comme nous avons toujours vécu. Liés par la même envie, par la même force qui nous a, sans arrêt, poussés à de grandes choses, nous nous tenons par l'épaule. Fraternels et soudés, le soleil approche de plus en plus vite. Il est bientôt temps pour le Temple de rejoindre Burning Man. Notre tour viendra ensuite. Tel est le chemin à suivre, compléter notre incantation pour ne plus jamais désespérer. Protecteur, la voix de la vie chantonne tendrement, comme un parent au berceau de sont enfant. La main de notre Dieu vient caresser nos cheveux, le vent et le sable, nous ne faisons plus qu'un avec eux. Le soleil vient d'utiliser son dernier souffle de vie, il gonfle et explose.

Burning Man nous tient dans ses bras et, tout au fond de l'espace, il chantonne un refrain en nous berçant dans un paradis qui à jamais sera nôtre. Nous avons trouvé notre paix, celle que nous recherchons toute notre vie et que l'on ne trouve qu'à notre mort.

Je t'aime homme de feu.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Axel & Anders

avatar

Féminin Nombre de messages : 1017
Age : 23
Localisation : Dans ton coeur
Date d'inscription : 13/12/2012

Personnages RP
Pseudo: Jésus
Pseudo : Vincent Bidalère
Pseudo : Eric Couyalère

MessageSujet: Re: Burning Man   Mar 29 Juil - 21:15

J'aimerais avoir quelque commentaires sur cette nouvelle que j'ai écrit avec beaucoup de passion, si ce n'est pas trop demander. Merci d'avance  Coeur 

_________________

Revenir en haut Aller en bas
gaba

avatar

Masculin Nombre de messages : 598
Age : 30
Date d'inscription : 28/11/2011

Personnages RP
Pseudo: Abeline Lamesain
Pseudo :
Pseudo :

MessageSujet: Re: Burning Man   Jeu 4 Sep - 18:42

Marcus Junius Brutus a écrit:
La place est gratuite cette année, et nous sommes cent milliards
Ça fait un peu beaucoup, non ?
C'est une coquille ou alors j'ai dû louper un truc important dans le texte, ne pas comprendre les allusions ou autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
Egorann

avatar

Féminin Nombre de messages : 2050
Age : 19
Date d'inscription : 07/02/2008

MessageSujet: Re: Burning Man   Jeu 4 Sep - 21:04

Ton texte est plein d'émotions, assez vives, que tu parviens bien à faire passer au lecteur. Mais c'est aussi là que tu te pièges : j'ai un peu l'impression que tu te laisse porter par tes pensées. Même si ton texte avance dans une direction précise, il donne parfois l'impression de s'égarer un peu, et certaines idées sont peu développées, ce qui fait que c'est parfois un peu dur à suivre. Fais aussi attention aux répétitions :


Citation :
Notre peau nous brûle vivement, et nous devons nous protéger avant de perdre notre peau.


Pareil, je suis d'accord avec Gaba :


Citation :
La place est gratuite cette année, et nous sommes cent milliards. Un record. L'édition précédente en avait réuni à peine quatre-vingts mille.


Ces phrases me semblent étranges : tout d'abord, ça fait vraiment beaucoup de monde, et ensuite, l'édition précédente a réuni quatre-vingt mille quoi ? Si c'est réellement quatre-vingt mille, la différence en un an est énorme. Si c'est quatre-vingt mille milliards, précise-le parce que c'est peu clair.

Je t'invite donc à faire attention à développer certaines de tes idées qui le sont peu.


Citation :
Un homme masse une femme qui est endormie, à l'ombre des rochers couleurs azur, tranchant avec le ciel déjà si bas. Le soleil est plus proche qu'hier, et il commence à faire chaud. Nous sentons la désespérance et le cri de l'agonie, mais nous sommes tellement heureux. Amour qui passe, je suis l'esclave d'un monde où il faut se battre comme dans les Saloons des Westerns.


Ces quelques phrases, par exemple, n'ont quasiment pas de liens entre elles. Ce qui est dommage, c'est qu'elle offrent toutes une image mais que le texte passe trop vite à une autre image pour que ce soit possible de bien profiter de la première. Je ne sais pas si je suis vraiment claire.

Ceci étant dit, encore une fois, ton texte est très peuplé d'émotions qui passent, et c'est donc très agréable de le lire Heureux .

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Axel & Anders

avatar

Féminin Nombre de messages : 1017
Age : 23
Localisation : Dans ton coeur
Date d'inscription : 13/12/2012

Personnages RP
Pseudo: Jésus
Pseudo : Vincent Bidalère
Pseudo : Eric Couyalère

MessageSujet: Re: Burning Man   Ven 5 Sep - 0:25

Je trouve que la beauté d'un texte réside dans ses mystères, j'aime écrire de cette façon pour m'échapper. Je ne raconte pas une histoire bien précise, il y a plus ou moins un fil conducteur, mais rien qui ne suive une logique bien claire. Quand j'écris ce genre de texte j'ai cette délicieuse impression d'être enfin libéré de toutes mes souffrances. C'est un magnifique échappatoire pour moi, je ne comprends pas toujours ce que j'ai écris en me relisant, je sais juste que sa m'a fait du bien.

Cent milliards y inclus les morts, comme les vivants. C'est l’humanité, âmes vivantes ou mortes, qui pour le dernier jour de leur existence sont, pour la première fois, vraiment soudés. J'ai écris ce texte dans la logique du Burning Man : le partage, l'oubli de la différence. C'est un peu une idée hippie pour vous donner une idée. Mon texte est à voir comme une recherche de liberté tout simplement.

Merci d'avoir commenté.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
dale cooper

avatar

Masculin Nombre de messages : 7652
Age : 39
Date d'inscription : 08/09/2008

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo : ▲
Pseudo :

MessageSujet: Re: Burning Man   Ven 5 Sep - 10:31

Pour celles et ceux qui ne le sauraient pas (parce que tu as oublié ce petit détail ^^ ) :


http://fr.wikipedia.org/wiki/Burning_Man


Revenir en haut Aller en bas
http://dvb96.over-blog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Burning Man   

Revenir en haut Aller en bas
 
Burning Man
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Burning Heads
» Lackey Mercedes - Brightly burning - Les hérauts de Valdemar
» Match Loser / Burning Heads UniTeD VS Equality For All
» Semaine 6 : épisode 11 (Paris is burning)
» Lozane's Burning X

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ter Aelis - Le Forum :: Wilwarin, Métropole Littéraire :: Nouvelles-
Sauter vers: