AccueilBlogFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Un cri vain, mais un cri

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Agathe

avatar

Féminin Nombre de messages : 10
Age : 29
Date d'inscription : 10/04/2014

MessageSujet: Un cri vain, mais un cri   Lun 16 Juin - 0:05

Marre de m’abrutir, de ne rien dire.
Pourquoi ne pas continuer dans le facile? Ne pas avoir à réfléchir, se laisser porter, se dire que de toute façon le monde est pourri et qu’on n’y changera rien.
Et puis si on parle, qu’est-ce qu’on a fait au juste pour que notre opinion compte?
Mon/ton/notre opinion compte car elle existe et voilà tout.
Je ne cherche pas à te faire la morale, je ne cherche pas à entrer dans un parti, dans une mouvance, je veux juste m'exprimer.
J’essaie d’être moi avec mes qualités et surtout mes défauts, avec tous mes paradoxes qui font rougir mon opinion. Mais est-ce que pour autant je dois me taire?
Rendors toi mon enfant, continues à regarder les émissions divertissantes, qui détendent, car on a pas envie de se prendre la tête. Car c’est bon on prend tout ça au second degré, ce n'est rien. Et puis on se sent plus intelligents à regarder ces bouffons qui eux continuent , perpétuent le meurtre en masse de notre humanité, de notre sensibilité et de notre volonté d’action
À quoi bon ? On est fatigué, on essaie juste d’arriver à joindre les deux bouts, on doit survivre, on a une famille, des gens qui comptent sur nous et puis pour quoi dire? Si c'est juste pour bavasser, ça ne rime à rien.
Et toi t’es pas dans la merde, alors qu’est-ce que tu as à critiquer ? Quoi ? Pour donner une autre vision du monde ? A quoi bon si tu ne fais rien ?
Tout seul on ne peut rien faire, non on ne s’unit pas contre ce qui nous révolte. Chacun ses problèmes, ça ne me concerne pas, ils ont tort, ce n’est pas dans mon intérêt. Ils ont déjà assez, alors de quoi ils se plaignent?
Laissez-moi souffler, c’est trop dur.
On s’unit dans la haine de l’autre car c’est plus facile d’attribuer à l’autre tous nos maux, et puis c’est plus facile que de s’en prendre à soi-même. Si tu t’en prends à moi, tu te prends pour qui ? Vulgaire donneur de morale. Oui, je réagis vivement quand tu parles à ma conscience, car là elle est embêtée, elle doit à nouveau se relever, douter, être le cul entre deux chaises et elle n’aime pas être en guerre, contre le monde, ni contre elle-même. Il y a trop de fatigue déjà et on a qu’une vie.
Laisse nous souffler, monde qui souffre, laisse nous te mettre en silencieux.
Penser, dire non, être dans la minorité c’est trop éreintant et ça ne change rien sauf que ça perturbe la paix de mon esprit.
J’ai envie qu’on me gave de tout ce qui ne m’angoisse pas, qui m’enlève toute responsabilité, je veux être un Peter Pan ou un révolutionnaire à l’apéro étaler ma science, mes diplômes et te ridiculiser car ta pensée est brouillonne. Dire la bonne ligne droite à suivre et reprendre un verre de rosé et reprendre ma vie en se disant que je me suis engagé entre les olives et les toasts.
Je ne veux plus m’abrutir, je ne veux plus m’endormir, ni rêver à une vie qui n’existe pas, un monde de stars qui me fait baver, car après tout c’est ça, la solution à tout, la vie de luxe avec les visages gominés et les corps de rêve, les romances qui se résolvent en deux coups de cuillère à pot.
C’est tellement plus facile les clichés, les stéréotypes, les hommes sont tous comme ça, les femmes agissent toujours ainsi et puis si on sort des normes édictées, la sonnette d’alarme est tirée car ça ne fonctionne pas ainsi.
T'es tout simplement une chieuse, tu nous demandes de repenser tout ce qu’on nous a appris, remettre en cause ce qu’une société nous a donné comme nourriture intellectuelle, pourquoi vomir quelque chose qui est bien digéré? pourquoi devoir tenter de nouveaux mets, venus d’ailleurs?
Ils sont moins sûrs, nous, on veut du labellisé, du marketé, de la merde mais qui est plébiscité par la publicité.
On veut rester dans le connu, dans ce qui semble faire part de l’ordre, de la tradition, du Mac do à la famille hétéro mononucléaire.
Manger végétarien, soit on juge celui qui mange de la viande, soit on se moque de  celui qui mange des graines, pourtant toute opinion importe.
Même les plus dégoûtantes, celles qui nous diminuent, elles comptent.On peut se révolter contre elles, on peut dire non ; les censurer c’est faire dans la facilité, faire semblant que ça n’existe pas car c’est fatiguant de lutter contre ce qui existe.
Et puis c’est dans l’ordre des choses, les méchants d’un côté on dit qu’on est contre mais tout ira, on ne fait pas plus tout mais tout ira bien car ça fonctionne toujours comme ça.
Quelqu’un agira toujours à notre place, prendra la responsabilité et s’il ne le fait pas, c’est sa faute et on peut dans ce cas s’offusquer, dire que c’est un scandale.
Oui, on l’aurait bien fait mais on avait un barbecue ce jour-là et puis on pensait pas que nous, ça changerait quelque chose mais par contre les autres, c’est impardonnable.
Arrêtons de faire la morale, faisons d’abord la morale à nous-même, faisons la leçon à notre conscience, questionnons là jusqu’à ce qu’elle crache le morceau.
Ne lui laissons pas de répit, non la fatigue, l’ennui, la paresse ne marcheront pas cette fois.
Pourquoi tu penses comme ça? Tu ne voudrais pas écouter les opinions des autres et voir ce que tu en penses.
Non ta pensée n’est pas à catégoriser. Non ta pensée n’est pas juste le résumé de ce que tu entends et qui te manipule ; l’influence arrive des deux côtés mais c’est toi qui choisis à la fin.
La facilité c’est toujours mieux pour arriver à la fin.
Si je me comporte bien, ça changera le monde ? Non.
Ca m’amènera au paradis ? Non .
De toute façon après je meurs et il n'y a plus rien, donc autant profiter de ma vie avant d’être du terreau, pour les autres je suis désolée mais j’ai qu’une vie ? Non.
Non, non, non et si on commençait par refuser toutes les facilités et s’embêter un peu et se dire que si on se force tous, si on se force chacun, petit à petit ça deviendra plus facile, et plus réel et vraiment une vie.
La vivre, ne pas l’acheter, ne pas la laisser filer car c’est trop dur. Ne pas la vivre par écran.
La vivre même si c’est pour en mourir. Alors je crie.
Revenir en haut Aller en bas
dale cooper

avatar

Masculin Nombre de messages : 7652
Age : 39
Date d'inscription : 08/09/2008

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo : ▲
Pseudo :

MessageSujet: Re: Un cri vain, mais un cri   Jeu 19 Juin - 12:55

Salut,


l'inconvénient avec ce genre de billets d'humeur ou d'introspection, c'est qu'il est souvent difficile de les analyser ou de trouver quelque chose à commenter, outre la forme à la limite, encore qu'elle soit souvent liée au fond et que les deux finissent par se mêler tant il s'agit d'un exercice personnel ou intime.

Des fois je me demande si on ne devrait pas ouvrir un endroit dédié à ce genre de textes qui pourraient coexister avec les débats et les chroniques de Galvorn.

Si toutefois tu souhaites obtenir des commentaires ou des aides sur certains points en particulier, n'hésite pas à le préciser à la suite de ton billet.

Si tu désires travailler certains aspects de ton écriture, les ateliers sont également là pour ça.

Si au contraire, tu préfères ne recueillir aucun commentaire, par exemple si tu estimes que ton texte tient plus du journal intime ou n'a pas vocation à être décortiqué ou recevoir d'analyses ou déboucher sur un échange ou un débat d'idées, les courants d'air peuvent également être une alternative (après tout c'était leur but initial).
Revenir en haut Aller en bas
http://dvb96.over-blog.com/
Agathe

avatar

Féminin Nombre de messages : 10
Age : 29
Date d'inscription : 10/04/2014

MessageSujet: Re: Un cri vain, mais un cri   Jeu 19 Juin - 14:38

Effectivement je me suis posée la question, où est-ce que je peux/ je dois poster ce type de texte.
Mais je ne suis pas du tout contre le commentaire. Peut-être que je ne me rends pas compte car je suis trop dedans mais il me semblait qu'il pouvait parler aux autres, à chacun son interprétation.
Est-ce que tu veux dire qu'on n'y comprend rien?
Revenir en haut Aller en bas
Chikoun
Coordonnateur Littéraire


Masculin Nombre de messages : 4729
Age : 26
Localisation : Dansant sur un fil, une framboise à la bouche.
Date d'inscription : 03/01/2008

MessageSujet: Re: Un cri vain, mais un cri   Jeu 19 Juin - 14:45

La question est : est ce que ce texte a une démarche littéraire de ta part, ou juste une démarche personnelle d'extériorisation ? Est ce que tu es prête à le soumettre à la critique (positive ou négative) ?

On peut tout à fait comprendre que quelqu'un qui essaie d'extérioriser ses émotions n'a pas envie d'avoir un retour qui critique la forme de son expression, ou bien même émet des remarques sur le fond lui même. C'est pour ca que dvb te demande ce que toi tu souhaites (: Ce qui ne veut pas dire a priori qu'on n'y comprend rien.

_________________
BlablaBlaÏsme
Revenir en haut Aller en bas
dale cooper

avatar

Masculin Nombre de messages : 7652
Age : 39
Date d'inscription : 08/09/2008

Personnages RP
Pseudo:
Pseudo : ▲
Pseudo :

MessageSujet: Re: Un cri vain, mais un cri   Jeu 19 Juin - 14:55

Agathe a écrit:
Est-ce que tu veux dire qu'on n'y comprend rien?

Non au contraire, le message est assez clair puisqu'on constate autant sur ses éléments abordés que sur sa forme décousue (volontairement puisqu'il s'agit d'un cri du coeur dont la cohérence est chamboulée par un ressenti immédiat et bouillonnant), la volonté de se positionner vis-à-vis du monde et de l'autre ainsi qu'à leur incompréhension ou cruauté.

Je dis juste qu'il s'agit d'un message universel, d'une constatation à laquelle tout un chacun est confronté, et que par tant, il est difficile d'y ajouter quoi que ce soit, ou d'apporter une quelconque nuance suffisamment contrastée ou différente pour aller au-delà.

Autrement dit, je pense que ton texte se suffit à lui-même et Chikoun a parfaitement synthétisé mon point de vue et mes interrogations :-)

Je me faisais simplement ces réflexions par rapport au contenant, la section dite "nouvelle" et je me disais qu'il serait peut-être pratique (pour des questions de lisibilités des contenus des bibliothèques) de procéder à une distinction entre ce type de billets d'humeur et d'authentiques nouvelles, construites en tant que telles.

C'est vrai qu'il y a sur TA depuis quelques temps, une vraie mouvance vers le genre littéraire de la nouvelle, ou en tout cas du récit...

MAis ça n'a plus grand chose à voir avec ta création tout ça à vrai dire :-)
Revenir en haut Aller en bas
http://dvb96.over-blog.com/
Agathe

avatar

Féminin Nombre de messages : 10
Age : 29
Date d'inscription : 10/04/2014

MessageSujet: Re: Un cri vain, mais un cri   Jeu 19 Juin - 15:18

D'accord, d'accord.

Ah ben si critiquez moi, commentez moi, je l'ai publié pour ça, il y a forcément eu une impulsion de partager un avis mais si je serai intéressée de savoir comment l'améliorer, le rendre plus percutant, si je dois développer ou non. Et puis vos impressions et réactions s'il y en a.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un cri vain, mais un cri   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un cri vain, mais un cri
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» TNT signal (bon), mais aucune chaîne
» Le Temps passe, mais les Souvenirs restent.
» Semois: cendre sèche mais tige de pipe grasse.
» [Demande conseils] Chèque envoyé mais n'arrive pas à destination !
» aide htch hd2 je ne peux appeler, mais je recois les appels

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ter Aelis - Le Forum :: Wilwarin, Métropole Littéraire :: Nouvelles-
Sauter vers: